Appel à cotisation de l'Ordre

05/11/2021

 

  1. Les missions de l’Ordre National des Infirmiers
  2. Un ordre au service des infirmiers

 

Comme chaque année, l’Ordre National des Infirmiers lance son appel à cotisations auprès de l’ensemble des infirmiers ! Plus de 140 000 ont ainsi rejoint l’Ordre depuis 2018.

 

Cette année, l’appel se déroule dans le contexte particulier de bascule de la profession infirmière dans le RPPS, gage de renforcement de la représentativité de l’Ordre mais aussi de la montée en puissance de ses missions : désormais, la base de données de référence de la profession infirmière devient celle de l’Ordre, qui alimentera le RPPS. Tout changement de situation dans l’exercice professionnel devra être renseigné sur l’espace membres de l’Ordre.

Parallèlement, l’Ordre est investi de nouvelles missions liées au suivi requis par l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu (DPC) et à la mise en œuvre du cadre déontologique relatif à l’interdiction de percevoir des avantages en nature (dispositif « loi anti-cadeaux »). Afin de tenir compte de l’évolution de ses missions, appelées à continuer de progresser, l’Ordre a été conduit à faire évoluer la cotisation de manière très modérée et encadrée.

 

Les missions de l’Ordre National des Infirmiers

L’Ordre National des Infirmiers agit par délégation de service public.  Il représente l’ensemble des infirmiers et infirmières de France et fédère la profession dans son ensemble.

Avant tout, l'Ordre National des Infirmiers assure la défense de l'honneur et de l'indépendance de la profession d'infirmier. Il en assure la promotion. Faire partie de l’Ordre c’est donner les moyens à cette institution de positionner la profession infirmière à sa juste place dans le système de santé français.

L’entraide est par ailleurs une mission régalienne de l’instance ordinale. Elle permet une gestion neutre et solidaire des fonds issus des cotisations des infirmiers, au bénéfice des professionnels inscrits au tableau justifiant d’un besoin urgent de soutien moral (écoute, conseil, orientation) et, selon les situations individuelles, d’un soutien financier (exonération exceptionnelle de la cotisation ordinale, prise en charge de certains frais, aide remboursable sans intérêts).

Enfin, l’Ordre contrôle l’accès à la profession et veille au maintien des principes éthiques. Créé par la loi pour protéger les patients et usagers, assurer la sécurité des soins et veiller au respect de leurs devoirs professionnels par les infirmiers, l’Ordre possède des compétences juridiques. Il offre aux citoyens un service public de la justice au travers, notamment, de ses chambres disciplinaires qui siègent dans chaque région.

 Pour en savoir davantage sur les missions de l’Ordre, retrouvez notre vidéo de présentation : 

 

 

Un ordre au service des infirmiers

Afin de servir au mieux la profession, l’Ordre a engagé depuis sa naissance de nombreuses transformations. Ces dernières années, il a notamment amorcé un chantier visant à simplifier et à dématérialiser les procédures administratives, afin de garantir un meilleur accès aux services. Il a ainsi mis en place un espace personnel en ligne pour l’ensemble des infirmiers, dans lequel ils peuvent saisir leur demande de caducée, obtenir leur carte de santé dématérialisée ou consulter le n°RPPS.

L’Ordre a également rédigé et récemment actualisé le code de déontologie des infirmiers, afin de garantir la bonne prise en charge du patient. Il clarifie notamment les relations avec les patients, les autres membres de la profession et les autres professionnels de santé.

L’Ordre a par ailleurs multiplié les efforts, au cours des dernières années, afin de revaloriser la profession infirmière et d’élargir ses compétences.

 

En 2018, suite à de nombreux échanges avec les pouvoirs publics, l’Ordre a par exemple obtenu un élargissement du rôle des infirmières et des infirmiers en matière de vaccination antigrippale. Depuis, les infirmières et infirmiers peuvent vacciner sans prescription du médecin toutes les personnes majeures pour lesquelles la vaccination antigrippale est recommandée dans le calendrier des vaccinations en vigueur.

 

En 2019, l’Ordre a activement participé aux réflexions qui ont précédé la loi de transformation du système de santé. Cette loi a marqué plusieurs avancées significatives pour la profession, telles que la possibilité d'adapter les posologies dans le cadre de certaines pathologies ou encore l'introduction de la certification à échéances régulières des infirmiers afin de maintenir ses compétences. L’année 2019 a aussi été le cadre d’une grande consultation infirmière organisée par l’Ordre, qui a donné lieu à la publication d’un Livre Blanc en novembre 2019.

 

En 2020, l’existence de l’Ordre s’est révélée cruciale à la fois pour protéger les infirmiers tout au long de la crise sanitaire, avec la mise en place de nombreuses mesures d’accompagnement (service Permanence Covid ou accompagnement psychologique par exemple), et pour défendre les intérêts de la profession. L’Ordre a ainsi été le seul représentant des infirmiers à participer au Ségur de la Santé pour défendre la revalorisation globale de la profession. Il a présenté sa contribution issue des consultations auprès des infirmiers et d’entretiens avec de nombreuses personnalités de l’écosystème de santé. De nouveau, plusieurs demandes de l’Ordre ont été prises en compte, comme l’amélioration du ratio infirmier/patient dans les établissements médico-sociaux, le renforcement du rôle en premier recours des infirmiers en pratiques avancées, etc.

L’Ordre a également obtenu la possibilité pour les infirmiers de procéder à la vaccination anti-Covid, ainsi que la pérennisation du télésoin au-delà de la période de crise sanitaire. Et l’Ordre reste vigilant et mobilisé dans le cadre des discussions actuelles autour du prochain projet de loi de financement de la sécurité sociale et de la mission de l’IGAS sur la profession médicale intermédiaire.

 

Début 2021, l’Ordre a engagé une démarche approfondie de réécriture du décret d’actes infirmier, vers un décret de compétences qui porte un enjeu global de revalorisation et d’autonomisation de la profession au cœur du système de soins, et d’adaptation aux besoins en santé.

Au-delà de la nécessaire actualisation après dix-sept ans marqués par de nouvelles pratiques professionnelles, la refonte du décret, à laquelle s’est engagé Olivier Véran le 5 février dernier à l’occasion d’une séance de questions/réponses organisée par l’Ordre National des Infirmiers, vise à renforcer l’attractivité de la profession, à garantir la reconnaissance et l’effectivité des missions infirmières, et à s’adapter aux besoins des patients et aux orientations de santé publique fixées par l’État, en répondant davantage à une logique de missions.

 

À l’écoute de toutes ses composantes, l’Ordre s’est donné pour priorité de former des propositions pour bâtir un décret plus évolutif, qui porte une ambition de long terme. À cet effet, il a consulté les élus départementaux et régionaux, ainsi que les composantes étrangères de la profession infirmière.

 

Enfin, l’Ordre communique auprès de ses membres, afin de garantir la transparence et la visibilité de l’ensemble de ses actions. Outre une présence renforcée sur les réseaux sociaux, l’Ordre publie régulièrement des communiqués de presse et actualités sur son site internet, ouvert à tous. Il organise également des « Matinales » qui permettent à la fois de contribuer au débat et de répondre aux questions des infirmiers (les dernières matinales ont porté sur les thématiques suivantes :  Quel regard des nouvelles générations sur l’évolution des compétences infirmières ? Et : Quel avenir pour la profession, en France et à l'étranger ?

En complément, des newsletters informent l’ensemble des infirmiers des nouvelles actions mises en place. Enfin, depuis 2019, l’Ordre a mis en place plusieurs grandes consultations, auxquelles ont répondu jusqu’à 90 000 infirmiers. Elles permettent de peser davantage dans le débat public, d’être au plus proche du terrain et de cerner avec précision les besoins des infirmiers, et ainsi de promouvoir au mieux la profession.

 

Bookmark and Share
Contacter l'Ordre National des Infirmiers
liens vers l'annuaire
Transmission des listes nominatives d'infirmiers salariés
lien pour inscription
Petites annonces