Vaccination contre la grippe saisonnière : la campagne est lancée !

 

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a été lancée avec un peu d’avance par le ministre de la Santé. Elle a débuté dans les EHPAD le 18 octobre, auprès des publics prioritaires à compter du 22 octobre.

Dans un avis récent, La Haute autorité de santé a recommandé que les infirmiers puissent vacciner contre la grippe toutes les personnes majeures.

Nouveauté cette année : la vaccination contre la grippe pourra être associée à la vaccination contre la Covid-19. Explications.

 

Quels sont les enjeux de la campagne vaccinale 2021 ?

La grippe est une infection virale respiratoire contagieuse à l’origine d’épidémies saisonnières, chaque hiver. En 2020-2021, les mesures sanitaires pour lutter contre la COVID-19 ont fortement réduit l’épidémie de grippe. Cependant, Santé publique France pointe le risque qu’une baisse de l’adoption systématique des gestes barrières puisse favoriser la circulation du virus de la grippe cette année. Autre facteur pouvant favoriser le retour de la grippe cet hiver : la diminution de l’immunité antigrippale au sein de la population générale, notamment chez les enfants. Enfin, la co-circulation des virus de la COVID-19 et de la grippe augmente le risque de co-infection et de développement de formes graves et de décès.

 

Quand débute la campagne de vaccination ?

Enjeu majeur de santé publique, la campagne de vaccination est déclinée selon le calendrier suivant :

  • Le 18 octobre en EHPAD et dans les établissements de santé ;
  • Le 22 octobre pour les publics ciblés, en ville ;
  • Le 23 novembre pour l’ensemble de la population non prioritaire.

 

Quelles sont les modalités de vaccination simultanée contre la grippe et la COVID-19 ?

Afin d’encourager au maximum la synergie entre les deux campagnes de vaccination, et assurer un haut niveau de protection pour les publics les plus fragiles, la Haute autorité de santé confirme la possibilité de procéder simultanément à la vaccination contre la Covid-19 et à la vaccination contre la grippe, sans danger et sans risque de moindre efficacité.

La double vaccination peut être pratiquée le même jour, mais sur 2 sites d’injection différents (un vaccin par bras). Il n’y a pas de délai à respecter entre les deux vaccinations si celles-ci ne peuvent être réalisées simultanément.

 

Les infirmiers, acteurs-clé de la vaccination antigrippale

Les infirmiers sont en première ligne pour améliorer la couverture vaccinale de la population : ils suivent au quotidien des patients fragiles ou atteints de pathologies chroniques, c’est-à-dire la population la plus à risque. La proximité avec les patients leur permet de les sensibiliser et de les informer au sujet de la vaccination. 

Les infirmiers peuvent administrer le vaccin aux majeurs et aux mineurs sur prescription médicale. Ils peuvent l’administrer sans prescription médicale aux majeurs pour lesquels la vaccination antigrippale est recommandée (notamment les personnes âgées de 65 ans et plus, les moins de 65 ans souffrant de certaines maladies chroniques etc.) à l’exception des patients présentant des antécédents allergiques connus qui doivent être orientés vers leur médecin.

Dans son avis du 21 octobre 2021, la Haute autorité de santé recommande une extension des compétences vaccinales des infirmiers contre la grippe saisonnière à l’ensemble des personnes majeures qui en font la demande, à l’issue de la période de priorisation. La HAS relève en effet que « la répartition des actes de vaccination sur la dernière campagne témoigne de la montée en charge de la vaccination contre la grippe » par les infirmiers. L’extension des compétences vaccinales des infirmiers contre la grippe saisonnière, défendue de longue date par l’Ordre, répondrait à un objectif de renforcement de la couverture vaccinale. La HAS est favorable « au projet d’évolution règlementaire pérenne sur l’extension des compétences vaccinales en matière de grippe saisonnière » pour les infirmiers, à deux conditions : que le ministère s’assure du nombre de doses suffisant pour garantir la vaccination des populations ciblées par les recommandations vaccinales ; que la vaccination contre la grippe saisonnière des personnes non ciblées résulte d’une démarche volontaire des personnes concernées.

Les patients éligibles prioritairement à la vaccination bénéficient de la gratuité du vaccin. Ils reçoivent un bon de prise en charge de l’Assurance Maladie. Sur amelipro, les infirmiers peuvent accéder à un bon vierge leur permettant de prescrire le vaccin aux patients majeurs éligibles à la vaccination qui n’ont pu être identifiés et invités par l’Assurance Maladie (par exemple les femmes enceintes, l’entourage des nourrissons à risque de grippe grave et celui des personnes immunodéprimées, les patients souffrant d’obésité ayant un IMC supérieur ou égal à 40 etc).

 

Pour toute question relative à la vaccination antigrippale, l’assurance maladie met à disposition des infirmiers une publication dédiée : grippe-memos-infirmiers2021.pdf (ameli.fr).

 

La vaccination des professionnels de santé : toujours une priorité !

Les professionnels de santé sont incités à se faire vacciner contre la grippe saisonnière pour se protéger eux-mêmes et éviter de contribuer involontairement à la propagation de l’infection à leurs patients fragiles. Leurs vaccins sont pris en charge à 100% par l’Assurance maladie.

Cette année, la liste des professionnels de santé appelés à se faire vacciner a été élargie. Les professionnels salariés à domicile, employés de personnes à risques, sont également éligibles à la vaccination contre la grippe.

 

Affiche : je suis infirmière, je me vaccine contre la grippe

 

Sources : 

Bookmark and Share
Contacter l'Ordre National des Infirmiers
liens vers l'annuaire
Transmission des listes nominatives d'infirmiers salariés
lien pour inscription
Petites annonces