Position de l'Ordre National des Infirmiers sur les spécialités infirmières adopté en CNOI le 9 décembre 2021

21/01/2022

 

Constat :

Le Conseil National de l'Ordre des Infirmiers (CNOI) acte la nécessaire reconnaissance des spécialités au regard de leurs actions continues pour la population, notamment pendant la crise de la Covid-19 comme l’ensemble de la profession infirmière.

Le CNOI acte qu’au regard du contexte de répartition inégale de l'offre de soins et pour répondre aux besoins de la population, le cadre juridique encadrant les spécialités infirmières doit évoluer.

Le CNOI acte l’importance de rendre ces métiers plus attractifs notamment dans leurs missions et leurs évolutions de carrière.

 

Une nécessaire évolution :

Le CNOI acte le fait que les spécialités infirmières, dans la lignée de la future réingénierie du décret socle infirmier, doivent voir leur cadre d’exercice remanié pour plus d’autonomie et garantir une exclusivité d’acte par spécialité au regard des compétences qu’elles peuvent exercer en plus du décret socle.

Le CNOI acte le fait que les spécialités infirmières doivent voir leur cadre juridique remanié afin d'entrer pleinement dans l’universitarisation de la profession avec une juste reconnaissance au regard de la réforme dite LMD (licence-master-doctorat).

Le CNOI acte le fait que les spécialités infirmières doivent avoir un accès facilité à l’activité de recherche universitaire.