COVID-19 - Mise en place du télésoin

Mise en place du télésoin

 

Le télésoin permet la pratique de soins à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication. Suite à la publication d’un décret le 19 mars dernier, le suivi en télésoin sera facilité pendant la durée de l’épidémie, de manière dérogatoire et transitoire et afin d’assurer la surveillance à domicile des patients atteint ou suspect d’infection. 

 

Pendant la durée de l’épidémie, le patient peut avoir accès au télésoin sur ordonnance avant même une première rencontre physique et utiliser n’importe quel moyen de communication pour effectuer le suivi. Le télésoin sera pris en charge à 100% par la sécurité sociale.

 

 

Concrètement, comment mettre en œuvre le télésoin ?

Au préalable de la prise en charge du patient, l’IDE recueille des informations et le plan de soins prescrit par le médecin qui prend en charge le patient (points de vigilance, rythme de surveillance…).

Les critères d’éligibilité des patients au télésuivi sont les mêmes que les critères d’éligibilité au suivi en présentiel. S’y ajoutent une évaluation de la disponibilité et de la maîtrise par le patient des outils du télésuivi (smartphone, ordinateurs avec connexion wifi, ou, à défaut, téléphone).

Lors du premier contact, l’IDE procède aux vérifications initiales habituelles (antécédents, facteurs de complication, critères cliniques nécessaires à la surveillance) complétées de mesures liées à la situation actuelle et notamment la mise en place des mesures d’hygiène et de prévention pour l’entourage.

Puis, dans le cadre du suivi mis en place en fonction de l'état de gravité du patient selon les indications du médecin, l’IDE procède notamment à :

  • L’interrogatoire sur l'état général du patient ;
  • La recherche de signes évocateurs d’aggravation des symptômes ;
  • Le recueil des constantes cliniques à distance : température, poids et autres constantes définies dans la doctrine médicale
  • Recherche de signes d'altération de la conscience ;
  • Recherche de signes de déshydratation ;
  • Le rappel des consignes d’hygiène et de prévention pour l’entourage ;
  • La coordination avec le médecin, avec une alerte sans tarder si l’état du patient le nécessite, voire un appel du 15 en cas de détresse en parallèle de l’information du médecin.

Si l’IDE estime que les conditions ne sont plus réunies pour lui permettre d’exercer le suivi, il se rend alors chez le patient afin de réaliser une surveillance en présentiel et en informe le médecin traitant qui ajustera la prescription de suivi infirmier le cas échéant.

 

Témoignage de Laetitia, infirmière pratiquant le télésoin sur Europe 1 :

 

Ce décret relatif au télésoin, pour lequel nous avons réclamé la publication en urgence, permet aux 130 000 infirmiers libéraux de suivre à distance, par vidéo ou téléphone, les patients atteints de COVID-19. Ce dispositif présente également l’avantage d'éviter tout contact physique, et donc tout risque de contagion d'infirmier à patient, ou de patient à infirmier.

Pour en savoir plus :

 

Pour toute question concernant la mise en place du télésoin ou liée à l’exercice de vos missions pendant l’épidémie de covid19, vous pouvez nous écrire à permanence.covid@ordre-infirmiers.fr

 

Bookmark and Share
Contacter l'Ordre National des Infirmiers
liens vers l'annuaire
Transmission des listes nominatives d'infirmiers salariés
lien pour inscription
Petites annonces