Vaccins Covid19 : Nouvelles prérogatives infirmières

Mis à jour le 01/06/2021

 

Depuis le 26 mars, les infirmiers peuvent prescrire et administrer le vaccin anti- covid19. Cette avancée, qui marque la reconnaissance du rôle clé des infirmiers dans la campagne de vaccination, doit permettre d’accélérer considérablement celle-ci et de toucher un plus grand nombre de patients, y compris les plus isolés.

La page suivante regroupe les informations essentielles sur la campagne de vaccination et sur le rôle que les infirmiers y jouent. Cette page sera actualisée régulièrement, en fonction des nouvelles informations disponibles et des annonces du gouvernement.

 

Qui peut se faire vacciner, et avec quel vaccin ?

 

Tableau récapitulatif des vaccinations possibles par tranche d'âge

 

Source : doctolib.fr

 

Depuis le 31 mai 2021, la vaccination est ouverte à toutes les personnes majeures.

Tous les infirmiers qui souhaitent se faire vacciner sont appelés à se rapprocher de leur CDOI pour connaître les modalités de vaccination des soignants dans leur département respectif : https://www.ordre-infirmiers.fr/leservices-rendus-par-lordre/les-conseils-departementaux.html

 

Comment les infirmiers participent-ils à la vaccination anti-covid ?  Quel est le rôle des infirmiers ?

 

Par le biais du décret n° 2021-325 du 26 mars 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, les infirmiers ont désormais le droit de prescrire et dispenser les vaccins anti-covid 19.

 

Les infirmiers peuvent donc :

  • Prescrire les vaccins à toute personne, à l'exception des femmes enceintes, des personnes présentant un trouble de l'hémostase et des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection.
  • Administrer les vaccins à toute personne, à l'exception des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection. » 

Les vaccins visés sont les vaccins à acide ribonucléique (ARN) messager, soit le vaccin à ARNm COMIRNATY (BNT162b2) des laboratoires Pfizer/BioNTech et le vaccin Moderna Covid-19 mRNA, et les vaccins à vecteur viral, soit le vaccin AstraZeneca et le vaccin Johnson&Johnson (Janssen).

 

Les modalités de conservation tendent toutefois à rendre la vaccination par AstraZeneca par les infirmiers en ville plus fréquente (en dehors des centres de vaccination).  

Le DGS-Urgent du 29 mars revient ainsi sur les modalités de prescription et d’administration de celui-ci : « Les infirmiers peuvent prescrire le vaccin AstraZeneca et l’administrer, notamment pour favoriser les démarches d’aller vers les personnes éloignées du système de santé et celles à domicile présentant des difficultés pour se déplacer et se rendre en centres de vaccination ».

Les infirmiers, qui maillent l’ensemble du territoire national, sont en effet en première ligne et au contact d’une patientèle souvent âgée, vulnérable ou dépendante. Outre leur rôle de prévention et de sensibilisation des publics, ils sont ainsi à même d’apporter la vaccination aux personnes qui en sont les plus éloignées.

 

Ces modalités d’intervention au plus près des lieux de vie des personnes doivent s’organiser selon les besoins des territoires, dans le cadre d’équipe mobile de vaccination ou toute autre modalité, sans qu’une présence médicale soit nécessaire.

Avant la vaccination, l’infirmier doit recueillir le consentement du patient. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter les documents suivants :

 

Au moindre doute sur la situation du patient, sur son état de santé ou sur d’éventuelles contre-indications, il est essentiel qu’un médecin soit consulté avant toute vaccination.

 

Il est recommandé de placer le patient sous surveillance pendant au moins 15 minutes après la vaccination afin de détecter la survenue d’une réaction anaphylactique suivant l’administration du vaccin. Les professionnels de santé doivent disposer du matériel et des produits pharmaceutiques adaptés dont de l’adrénaline injectable. Les infirmiers peuvent s’autoprescrire un stylo injectable d’adrénaline en prévision de leur tournée (voir l’arrêté).

À l’issue de chaque injection d’une dose de vaccin contre la Covid-19, l’infirmier doit donner en main propre à la personne vaccinée les 2 documents suivants :

  • La synthèse de vaccination
  • L’attestation de vaccination certifiée.

La synthèse de vaccination est un document auquel la personne vaccinée n’a pas et n’aura pas accès en autonomie contrairement à l’attestation de vaccination certifiée. Il est donc important qu’elle soit remise lors de l’injection car elle comporte le numéro de lot du vaccin injecté (information qui ne figure pas dans les codes de l’attestation). En termes de pharmacovigilance, il est donc utile que chacun puisse conserver ce document. La synthèse de vaccination signée par le vaccinateur a valeur de certificat médical de vaccination.

Pour plus d’informations sur les documents à remettre à l’issue de la vaccination : https://www.ameli.fr/sites/default/files/Documents/748329/document/documents-vaccination-a-remettre-patients_mss.pdf

À noter que, dans les semaines à venir, la vaccination à domicile avec le vaccin Moderna devrait être amenée à s’étendre.

 

  • Tous les infirmiers sont-ils concernés ?

 

Tous les IDE inscrits à l’Ordre National des Infirmiers peuvent prescrire et administrer les vaccins dans les conditions précédemment citées.

Les étudiants en soins infirmiers ayant validé leur première année de formation peuvent également vacciner en centre de santé, en présence d'un médecin ou d'un infirmier, après avoir suivi les enseignements théoriques et pratiques relatifs à la vaccination dans le cadre de leur cursus.

 

  • Comment se procurer les vaccins ?

 

La commande de vaccins pour les médecins, pharmaciens et infirmiers de ville est faite par les officines à travers le portail de télé-déclaration des officines (https://declarations-pharmacie.ars.sante.fr).

 

  • Comment renseigner les vaccinations réalisées ?

 

Les vaccinations réalisées sont impérativement enregistrées sur le système de télé-service Vaccin Covid accessible via AmeliPro à l’adresse : http://vaccination-covid.ameli.fr/

S’agissant de la vaccination par les infirmiers, le type de lieu de vaccination à sélectionner est « au domicile du patient ». L’accès à Vaccin Covid se fait grâce à ProSantéConnect (avec une carte CPS ou eCPS).

 

Il est impératif que chaque vaccination soit renseignée sans délai dans la plateforme réservée à cet effet en sélectionnant le vaccin spécifique. Il s’agit d’un impératif de sécurité sanitaire pour la traçabilité des injections et d’une nécessité afin de pouvoir suivre la consommation réelle des doses. Une fois la démarche enregistrée dans Vaccin Covid, le professionnel de santé imprime et remet au patient l’attestation éditée par Vaccin Covid.

 

Pour plus d’informations :

 

  • Un rôle central dans l’information et la prévention des publics 

 

Par ailleurs, au quotidien, les infirmiers exercent un rôle clé dans la prévention et dans l’accompagnement des patients. Le dialogue qu’ils peuvent générer et la pédagogie dont ils savent faire preuve au quotidien peuvent ainsi permettre, grâce à leur proximité, de contrer la défiance et de rassurer les patients qui se posent de nombreuses questions.

Des exemples de réponses aux questions fréquemment posées par les patients et par leurs proches sont disponibles au sein du document suivant (fiche 2) : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/portfolio_vaccination_anticovid_professionnels_de_sante.pdf

 

Rappel sur les vaccins contre la Covid19

 

Lorsqu’on tombe malade, notre système immunitaire se défend en fabriquant notamment des anticorps. Ils sont destinés à neutraliser et aider à éliminer le virus à l’origine de la maladie.

La vaccination s’appuie sur ce mode de fonctionnement : elle introduit dans notre corps un virus inactivé, une partie du virus ou même un ARN messager. Notre système immunitaire produit des anticorps en réaction à cette injection. Ainsi, le vaccin permet que notre système immunitaire reconnaisse spécifiquement l’agent infectieux s’il s’introduit dans notre organisme. Il sera alors détecté, neutralisé et éliminé avant qu’il ne puisse nous rendre malade. La vaccination permet ainsi de se protéger et de protéger les autres. Couplé avec les mesures barrières, le vaccin contribuera à maîtriser l’impact de l’épidémie de la Covid-19 sur le long terme.

 

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/affiche_soignants.pdf


 

 

Quels sont les vaccins actuellement disponibles ?

 

Quatre vaccins sont actuellement disponibles en France : le vaccin Comirnaty (Pfizer/BioNtech),le vaccin Moderna COVID-19 mRNA, le vaccin Astra Zeneca et le vaccin Janssen de Johnson&Johnson. 

 

Tableau pour comprendre les différents vaccins anticovid existants

 

Source : ARS Ile-de-France

 

 

Autres liens utiles

 

Bookmark and Share
Sur le même sujet :
En savoir plus sur les modalités de rémunération et responsabilité des infirmiers pour la campagne de vaccination anticovid
Je veux en savoir plus
Notre foire aux questions répond à toutes vos questions sur la campagne de vaccination anti-covid
Je me renseigne
Ouverture du droit de prescription aux infirmiers dans le cadre de la vaccination anti-covid 19
Je lis l'actualité
Contacter l'Ordre National des Infirmiers
liens vers l'annuaire
Transmission des listes nominatives d'infirmiers salariés
lien pour inscription
Petites annonces