Lutter contre la maltraitance envers les personnes âgées ou dépendantes

28/07/2021


La crise sanitaire a exacerbé les risques de maltraitances envers les personnes en situation de vulnérabilité, notamment envers les personnes âgées ou dépendantes, que ce soit à domicile ou en établissement1. Afin de lutter contre ces phénomènes complexes et encore peu connus, les pouvoir publics ont mis en place différents outils, sur lesquels les infirmiers peuvent s’appuyer pour repérer et contrer les situations de maltraitance.

 

Qu’est-ce que la maltraitance ?

 

En 2020, le ministère des Solidarités et de la Santé, le HCFEA et le CNCPH ont élaboré, en associant toutes les parties prenantes à la politique publique de protection des personnes, un vocabulaire partagé de la maltraitance. Celui-ci vise à fournir une référence commune à tous les acteurs impliqués dans l’alerte, le signalement et le traitement des maltraitances, parmi lesquels les infirmiers. Il s'agit de pouvoir nommer pour mieux combattre. Le texte précise ainsi :

 

« Il y a maltraitance d’une personne en situation de vulnérabilité lorsqu’un geste, une parole, une action ou un défaut d’action, compromet ou porte atteinte à son développement, à ses droits, à ses besoins fondamentaux, et/ou à sa santé et que cette atteinte intervient dans une relation de confiance, de dépendance, de soin ou d’accompagnement.

 

Les situations de maltraitance peuvent être ponctuelles ou durables, intentionnelles ou non ; leur origine peut être individuelle, collective ou institutionnelle. Les violences et les négligences peuvent revêtir des formes multiples et associées au sein de ces situations. »

 

Maltraitance des personnes âgées : un phénomène qui s’accroît

 

Selon l’OMS, environ une personne âgée sur six dans le monde a été victime de maltraitance dans son environnement au cours de l’année écoulée. Lors de la pandémie, ces taux ont encore augmenté. Il s’agit d’un problème qui risque de prendre de l’ampleur compte tenu du vieillissement de la population dans de nombreux pays. En effet, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans dans le monde devrait plus que doubler, passant de 900 millions en 2015 à quelque 2 milliards en 2050.

 

Comment les infirmiers peuvent-ils agir face à la maltraitance ?

 

  • Si la violence provient d’un membre du personnel soignant, il y a lieu de contacter immédiatement son supérieur hiérarchique.
  • Il est également possible d’appeler l’ARS qui pourra procéder à une inspection au sein de la structure d'accueil de la personne âgée en question.
Une plateforme nationale d’écoute dédiée aux personnes âgées et aux adultes victimes de maltraitance est joignable au 3977.
 
 
Numéro national dédié aux victimes et témoins de maltraitances envers des personnes âgées et adultes en situation de handicap

 

Bookmark and Share
Contacter l'Ordre National des Infirmiers
liens vers l'annuaire
Transmission des listes nominatives d'infirmiers salariés
lien pour inscription
Petites annonces