Prévention des risques sanitaires liés aux vagues de chaleur

24/06/2021


Le 10 juin 2021, le ministère des solidarités et de la Santé a annoncé de nouvelles orientations en matière de préparation et de gestion sanitaire des vagues de chaleur. Ces orientations figurent dans l’instruction interministérielle  du 7 mai 2021, relative à la gestion sanitaire des vagues de chaleur en France métropolitaine.

 

Que prévoit l’instruction ministérielle ?

 

  • Un dispositif national de vigilance météorologique, permettant l’avertissement des pouvoirs publics et des populations 
  • Une disposition spécifique ORSEC gestion sanitaire des vagues de chaleur, permettant la mise en œuvre des mesures de gestion appropriées à l’épisode et aux populations concernées. Un guide d’aide à l’élaboration est fourni
  • Une surveillance sanitaire, nationale et territoriale, permettant de mesurer l’impact de l’épisode et d’adapter le cas échéant les mesures mises en œuvre 
  • Un dispositif national d’appui et de conduite de crise sanitaire, y compris en matière de communication, notamment pour les canicules extrêmes.

Le guide ORSEC gestion sanitaire des vagues de chaleur comprend l'ensemble des mesures à prendre pour protéger les populations. Par ailleurs, concernant les infirmiers, il : 

  • Appelle à la vigilance des médecins et des infirmiers scolaires
  • Donne des recommandations spécifiques aux professionnels de santé intervenant à domicile, en termes de formation, surveillance, organisation...

 

Quels sont les risques de la chaleur ?

 

La chaleur a tout d’abord des effets directs sur la santé. L’état de santé général des populations se détériore en effet rapidement dès une exposition de courte durée à un pic de chaleur. Lorsqu’il est exposé à la chaleur, le corps humain active des mécanismes de thermorégulation qui lui permettent de compenser l’augmentation de la température (transpiration, augmentation du débit sanguin au niveau de la peau par dilatation des vaisseaux cutanés, etc.). Il peut cependant arriver que ces mécanismes de thermorégulation soient débordés et que des pathologies liées à la chaleur se manifestent, dont les principales sont les maux de tête, les nausées, les crampes musculaires, la déshydratation. Le risque le plus grave est le coup de chaleur, qui peut entraîner le décès.

Outre ces risques, l’hyponatrémie représente une complication grave, souvent méconnue. Il s’agit d’une diminution de la concentration de sel (ou sodium Na) dans le sang, qui peut être la conséquence notamment d’un apport excessif d’eau. Celle-ci se manifeste avant tout par des symptômes tels que l’asthénie, les nausées et vomissements, et par des signes cliniques suggestifs (œdèmes chez les insuffisants cardiaques et hépatiques). Pour plus d’informations sur l’hyponatrémie : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_hyponatremie.pdf

L’augmentation de température a également pour corollaire une augmentation des risques sanitaires indirects, tels que les risques de noyades. En France, les noyades accidentelles sont en effet responsables chaque année d’environ 1 000 décès, dont environ 400 pendant la période estivale, ce qui en fait la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. Les températures élevées favorisent par ailleurs la production d’ozone. Des études menées dans 18 villes françaises ont ainsi montré que le risque de décès associé à l’ozone et aux particules fines était plus important les jours chauds. Il y a une synergie entre les effets des polluants et la température.

 

Qui sont les personnes les plus vulnérables à la chaleur ?

 

Les effets sanitaires se manifestent en première instance chez certaines populations, qui sont plus vulnérables à la chaleur.

 

Tableau : Les populations vulnérables à la chaleur 

Source : guide ORSEC gestion sanitaire des vagues de chaleur 2021

 

 

 Quelles sont les recommandations sanitaires ?

 

tableau récapitulatif des signaux d’alerte et que faire en cas d’apparition de ceux-ci ?

tableau récapitulatif des signaux d’alerte et que faire en cas d’apparition de ceux-ci ?

tableau récapitulatif des signaux d’alerte et que faire en cas d’apparition de ceux-ci ?

tableau récapitulatif des signaux d’alerte et que faire en cas d’apparition de ceux-ci ? 

 

Source : Ministère des Solidarités et de la Santé

 

 

Quel est le rôle des infirmiers ?

 

Au plus proche des patients, les infirmiers ont un rôle essentiel dans la prévention, au travers de la détection des fragilités des publics (patients isolés ou à risques…). Le guide ORSEC gestion sanitaire des vagues de chaleur 2021 appelle notamment les infirmiers scolaires à faire preuve de la plus grande vigilance lors des vagues de chaleur, les enfants de moins de 6 en bas âges ou souffrant de maladies chroniques étant particulièrement vulnérables. Il rappelle également le rôle central d’accompagnement des services intervenant à domicile (comme les SSIAD), auprès des personnes âgées dépendantes, isolées, des personnes en situation de handicap ou des familles fragilisées. Des recommandations spécifiques sous forme de fiches opérationnelles sont disponibles ici.

 

LES SERVICES D’AIDE ET D’ACCOMPAGNEMENT À DOMICILE (SAAD)

LES SERVICES D’AIDE ET D’ACCOMPAGNEMENT À DOMICILE (SAAD)

Exemple de fiche à destination des professionnels de santé

Source : le guide ORSEC

 

Déployés sur l’ensemble du territoire, les infirmiers jouent par ailleurs un rôle clé de sensibilisation du grand public.  Pour les aider, Santé Publique France met à la disposition des supports de prévention :

 

 

 Canicule, Protégez-vous [Affiche tout public, 40x60cm, Français]

 

Quelle est l’incidence de la chaleur sur les produits de santé ?

 

L'exposition à une température extérieure élevée peut avoir une incidence sur l'utilisation et la conservation des produits de santé. En effet, l'adaptation à la chaleur met en jeu des mécanismes de défense dont l'efficacité peut être diminuée ou retardée. Certains sujets fragilisés s'adapteront plus lentement et plus difficilement à des températures extérieures élevées. C'est le cas des personnes âgées, d'autant plus si elles sont atteintes de pathologies sous-jacentes (en particulier cardiovasculaires, rénales et neuropsychiatriques), traitées en conséquence par des médicaments, et qu'elles ont perdu leur autonomie.

En cas de vague de chaleur, certains médicaments sont par ailleurs susceptibles d’aggraver un syndrome d’épuisement-déshydratation ou un coup de chaleur

Enfin, l'exposition à des températures élevées, pour des périodes plus ou moins prolongées, peut aussi avoir une incidence sur la conservation des médicaments, particulièrement ceux nécessitant des précautions particulières de stockage et de conservation.

Pour plus d’informations sur les traitements médicamenteux lors des épisodes de fortes chaleurs : https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/conditions-climatiques-extremes-et-produits-de-sante

 


Pour plus d’informations :

 

 

 

Bookmark and Share
Contacter l'Ordre National des Infirmiers
liens vers l'annuaire
Transmission des listes nominatives d'infirmiers salariés
lien pour inscription
Petites annonces